construire sa maison soi même

Conseils pour réussir une auto-construction

Post in Blog, Construction

L’auto-construction de sa maison est une entreprise qui ne se fait pas sur un coup de tête. Plusieurs facteurs sont à prendre en considération. Une réglementation administrative doit être respectée pour éviter d’éventuels déboires. D’autre part, détermination et volonté sont requises pour mener à bout le projet, car comme toute entreprise, il comporte des avantages et des inconvénients qui ne doivent pas être occultés.

Avoir un permis de construire

En France, l’auto-construction n’est régie par aucune règle légale spécifique. Néanmoins, des autorisations administratives sont nécessaires avant de pouvoir commencer la construction.Le permis de construire est incontournable, sauf dans certains cas bien précis. Son obtention requiert le dépôt d’un dossier, composé de plusieurs pièces, auprès de la mairie. Après deux ou trois mois d’instruction, durant laquelle les riverains peuvent éventuellement émettre une contestation, la mairie délivre le permis et la construction peut débuter.

Répondre à trois questions

  • Seriez-vous capable de construire vous-même votre maison ? Telle est la grande et première question que vous devez vous demander.
  • Pourriez-vous en diriger le chantier du début à la fin, et coordonner les divers équipes et intervenants ?
  • Sauriez-vous faire face aux contraintes et aux modalités de l’auto-construction ?

Si la réponse à l’une de ces 3 questions est NON, alors mieux vaut avoir recours à un professionnel du bâtiment.

Etudier le budget et bien choisir la main d’œuvre

Plusieurs données sont à considérer dans l’établissement du budget d’auto-construction. Hormis l’achat du terrain, le budget à prévoir doit être proportionnel à la surface de la maison qu’on projette de construire. Sachez qu’entre 120 et 130m² de surface bâtie, la fourchette de prix moyenne de la construction se situe entre 55 000 à 80 000 euros, qu’il faut savoir répartir entre divers coûts :

  • La main d’œuvre ;
  • Les matériaux et de leur acheminement et celui de l’approvisionnement. Choisir un fournisseur près du lieu des travaux sera plus que judicieux ;
  • Les travaux à faire effectuer par les professionnels pour le raccordement aux réseaux et les travaux de terrassement ;
  • Les divers accessoires pour les travaux de plomberie, d’électricité…

Bien peser le pour et le contre

Se lancer dans l’auto-construction nécessite une bonne préparation psychologique, suivie d’une volonté tenace qui doit surmonter le découragement en cours de projet. Beaucoup d’efforts et de sacrifices seront au rendez-vous. Par ailleurs, il faut se préparer à allonger les délais de construction suite à des imprévus, sans compter les risques d’accident. Malgré les efforts consentis lors de l’auto-construction, aboutir à une maison qui comporte des malfaçons est une possibilité à envisager. Dans ce cas de figure, il n’y aura ni garantie décennale, ni garantie de malfaçons et encore moins d’assurance dommage-ouvrage.

Outre l’épanouissement et la satisfaction de l’accomplissement personnel, l’auto-construction permet de réaliser des économies conséquentes, puisse que vous serez à la fois le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage. Soyez fier d’avoir construit vous-même la maison de vos rêves, l’unique entre toutes !