Rétrospective des grandes tendances architecturales et design de 2018

Post in Architecture

Quelles ont été les grandes tendances architecturales et design de 2018 ? L’année passée a vu naître des constructions inspirées par le désir de remettre la nature à l’honneur, de participer à une meilleure gestion de nos ressources naturelles, de rendre accessible à tous les habitations design.

Essor de l’espace de coworking design

Vous l’aurez bien compris, tout comme les hôtels, les restaurants et les bars, les espaces de coworking ont fait l’objet d’investissements conséquents en matière de déco. Afin de mettre plus à l’aise les freelances ainsi que les startupers, les architectes d’intérieur ont transformé ces fameux opens space.

Un open space décoré tel un aquarium peut être visité à Varsovie. Par ailleurs, de nombreux freelances travaillent aujourd’hui dans une ancienne usine de papier spécialement aménagée à Brooklyn. Pour les travailleurs indépendants amateurs de bières, un espace de coworking est né à partir d’anciennes brasseries en République Tchèque.

Mise en avant des habitations déconnectées

Les personnes à la recherche d’un lieu de vie calme et coupé du monde grossissent en nombre. Pour répondre à ce besoin, les designers de Cohésion studio ont créé des logements complètement déconnectés. Il s’agit de petites cabanes originales implantées dans le désert californien.

Un autre enseigne, Hayson Ward Millar Architects, a imaginé une maison en bois longeant le bord d’un lac écossais qui a gagné le titre de maison de l’année 2018 au Royaume-Uni. Selon le Airbnb, le site de location très coté du moment, les voyageurs orientent de plus en plus leur recherche vers les habitations déconnectées du genre. Beaucoup sont en quête de roulottes, de cabanes, de micro-maison qui permettent de fuir la vie ultra-connectée.

Retour en force de la tendance green

Manifestement, de nombreux architectes d’intérieur rêvent de donner vie à des villes vertes dans lesquelles la vie est plus agréable. Certainement une manière d’apporter une contribution conséquente à la lutte contre la crise écologique.

À l’intérieur comme à l’extérieur de chaque construction des villes vertes, tout a été pensé avec une âme d’écolo. Les designers ont redoublé de créativité pour les rendre à la fois confortables et respectueux de l’environnement. On observe des :

– revêtements de sol réfléchissants pour décroître la température ambiante ;

– des jardins et des potagers trônant sur les toits ;

– des fermes urbaines ;

– des panneaux photovoltaïques et d’autres dispositifs technologiques permettant de lutter contre le réchauffement climatique.

Le mot d’ordre c’est de diminuer considérablement l’utilisation des énergies fossiles, consommation d’eau, la production de déchets non recyclables.

Engouement prononcé pour le bambou

Les architectes d’intérieur, dont Simon Velez, ont pensé à inclure le bambou parmi les matériaux privilégiés. Ce dernier a eu l’ingénieuse idée d’utiliser comme acier-végétal en insérant du mortier-ciment dans les intersections structurelles du bambou. De façon à tirer profit de la prolifération du bambou en Colombie.

Dans un tout autre endroit, au Mexique, la Comunal Taller de Arquitectura a mis sur pieds des maisons pré-fabriques réalisées à partir de bois de bambou.