Comparatif constructeur

Vous avez décidé de vous lancer dans un projet de construction de votre habitation. Les fonds destinés à la réalisation des travaux sont là, mais à quel constructeur faire appel ? Comme il s’agit d’une habitation dans laquelle vous allez vivre et passer toute votre vie, elle doit être parfaite et répondre à tous vos besoins. C’est pourquoi le choix d’un constructeur compétent et fiable est important. Comment discerner l’idéal ?

Choisissez un adhérent à l’Union des Maisons françaises

L’UMF est une organisation qui regroupe les spécialistes dans la construction des maisons individuelles. Les constructeurs membres s’engagent à offrir un résultat de qualité à leur client et veillent à être toujours fiables. Leur recrutement se fait après un examen minutieux de leur dossier dans le but de garantir aux clients un résultat de qualité. Ces constructeurs sont certainement au courant des règlements d’urbanisme et environnementaux en relation avec le terrain. Ils sont en mesure de connaître les attentes du ménage donneur d’ordre en fonction de la taille et du mode de vie de ce dernier afin de pouvoir établir un plan personnalisé. Bien entendu, les membres de l’Union des Maisons françaises sont à jour sur les nouvelles normes de construction en France.

À noter que les membres de cette association organisent périodiquement des réunions d’échanges et de travail pour la mise au point des nouvelles normes à suivre, et aussi pour parler des nouvelles attentes en matière d’habitation. Alors, si vous êtes soucieux de la qualité de votre future maison, si vous voulez une maison construite de façon à être durable, veillez à ce que le constructeur fasse partie de cette association.

La solvabilité du constructeur

Pour éviter que la construction de votre maison s’arrête en plein milieu des travaux, il est impératif de vérifier la solvabilité financière du constructeur. Pour cela, ce dernier doit présenter des garanties comme la garantie de livraison délivrée par une société d’assurance ou une institution financière qui prend en charge l’achèvement des travaux dans le cas où il fait défaillance, ou encore une assurance de garantie décennale. Par ailleurs, le constructeur doit disposer des équipements adéquats pour entreprendre les travaux.

Afin de mieux s’assurer de la solvabilité du constructeur et aussi pour ne pas se tromper sur sa compétence, le bouche-à-oreille est un bon moyen. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de vos proches, vos collègues ou vos amis. Il vous est possible de demander les coordonnées des anciens clients du prestataire pour en prendre des références.

L’importance des références

Les références sont de bons indicateurs de qualité. Vous pouvez interroger le constructeur sur ses réalisations récentes. Qu’est-il capable de réaliser ? Dispose-t-il d’une capacité performante pour répondre à vos attentes ? Il vous est possible de vous renseigner auprès de ses anciens clients. Une personne de confiance, sérieuse et dont l’expérience est probante, sera plutôt fière de ce recoupement.

Les compétences du constructeur

Les références prouvent déjà les compétences du constructeur, mais n’oubliez pas de vous enquérir de sa capacité à respecter les nouvelles normes pour la construction durable. L’application de la réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est indispensable. Veillez donc à ce que les compétences du constructeur auquel vous faites appel est à la hauteur de vos attentes. Référez-vous sur son sérieux outre les styles de construction qu’il a déjà réalisés, tout comme les dernières normes réglementaires qu’il a appliquées dans ses réalisations. Renseignez-vous s’il en mesure de construire une maison moderne avec tout le confort qui va avec, ou s’il est doué pour la construction des maisons traditionnelles. Tout cela est nécessaire afin de vous éviter la déception.

La concurrence

Si vous avez décidé de vous lancer dans la construction d’une maison individuelle, ne vous précipitez pas. Il est nécessaire de faire le bon choix de l’entreprise à qui vous allez confier la construction. Ne vous fiez pas seulement à celle qui se trouve à proximité, faites jouer la concurrence. Ne pensez surtout pas que faire le tour de plusieurs entreprises serait une perte de temps. C’est un moyen de trouver le constructeur qui pourra vous fournir la meilleure prestation avec un bon rapport qualité/prix, mais aussi le constructeur qui vous garantira la livraison du produit.

Le contrat de construction d’une maison individuelle ou CCMI

Toute personne qui s’engage dans la construction d’une maison individuelle doit signer ce contrat, sinon, il risque une sanction d’emprisonnement de 2 mois à 2 ans avec amende.

Le contrat de construction d’une maison individuelle ou CCMI est exigé par la disposition de l’ordre public selon la loi du 19 décembre 1990. Il vise à protéger le client qui est le maître de l’ouvrage. Le CCMI s’impose à toute personne qui s’investit dans la construction d’une maison comportant au maximum deux appartements, une maison destinée au client suivant le plan qu’il a proposé. Par ailleurs, le terrain doit appartenir au maître de l’ouvrage ou bien celui-ci doit disposer d’une promesse de vente sur le terrain.

Il est indispensable de signer le CCMI lorsqu’on décide de construire une maison individuelle pour un maximum de garantie.

Parmi les contrats de construction d’une maison individuelle, on distingue :

 

  • Le contrat avec fourniture de plan : dans ce cas, le constructeur est en charge de l’intégralité de la construction et il propose le plan. Il se peut aussi qu’il soit en charge de la construction, mais le plan lui a été fourni par un tiers à la suite d’un démarchage ou d’une publicité faite pour son compte. Il est aussi possible pour le client de proposer le plan. Le constructeur se charge ensuite de la construction.

 

  • Le contrat sans fourniture de plan : ce contrat s’impose même si le plan est fourni de manière indirecte par le constructeur. Il n’assure qu’une partie des travaux comme les gros œuvres, la mise hors d’eau ou hors d’air d’un immeuble, le reste étant à la charge du client.

 

Le contrat doit également comporter certaines mentions obligatoires comme la superficie et la description du terrain, la date du début de la construction ainsi que le délai de la construction, la description technique des travaux à réaliser, le prix de la construction avec la garantie de remboursement justifiée, et les sanctions en cas de retard de livraison.